Les cavaliers de l'Isère

Un forum dédié aux cavaliers isérois, pour organiser des sorties, échanger des idées, ....
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HUILE DE CADE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 183
Age : 74
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: HUILE DE CADE   Mar 7 Avr 2015 - 11:58

Wacholderöl







HUILE DE CADE. Juniperus Oxycedrus Empyreumaticum Oleum.




Köhler Medizinal-Pflanzen Atlas
Genévrier Cade. Juniperus Oxycedrus



L'huile de Cade est un liquide de consistance épaisse et d'aspect goudronneux aux reflets bruns rougeâtres, elle exhale une forte odeur fétide, voire nauséabonde, de goudron (d'où le qualificatif latin "empyreumaticum").

Elle était obtenue par distillation pyrolytique dite "haute" (procédé "Per ascensum") du bois de Genévrier Oxycèdre (ou Genévrier Cade); le bois était chauffé indirectement par foyer séparé dans une volumineuse et haute cornue en terre prolongée par un serpentin réfrigérant, le distillat était recueilli dans un grand demi-tonneau et l'huile surnageante était recueillie aux fins d’être utilisée.

Selon des écrits du XVIème siècle, cette huile était utilisée en médecine vétérinaire archaïque depuis au moins le Moyen-Age, elle était employée en tant que vermifuge, contre la gale (antipsorique), comme répulsif contre les insectes piqueurs et, c'est assez inattendu, dans les affections dentaires douloureuses (odontalgies) : lorsque les chevaux "chiquaient" le fourrage pour soulager la muqueuse jugale irritée et calmer leurs douleurs dentaires, on plaçait une charpie imprégnée d'Huile de Cade entre les dents et la joue.

L'Huile de Cade était préconisée dans deux ouvrages très diffusés par les colporteurs au XVIIème siècle : "Le Grand Mareschal François-dédié à la Noblesse Françoise" Auteurs collégiaux anonymes 1653. et le "Le Parfaict Mareschal" de Jacques Solleysel 1664.

L'Huile de Cade est, aujourd'hui, utilisée pure dans le traitement des fourchettes ou des soles altérées par l’humidité ou mélangée à de l’onguent de pieds pour les soins des sabots.

On en enduit le bois des boxes ou des clôtures afin que les chevaux ne le rongent.

► Enfin, l'indication fréquemment préconisée : "Diluée, elle exerce une action répulsive à l’encontre des mouches et insectes" mérite une réserve justifiée à plus d'un titre.

A l'instar de nombreuses substances résultant de la distillation à haute température et destinées à l'usage humain et vétérinaire, l'Huile de Cade peut contenir de nombreuses molécules toxiques, voire cancérigènes, si elle n'est pas élaborée selon un procédé strictement établi, édicté et exigé par le Codex de la Pharmacopée Française.

Ayant tellement fait l'objet, de tous temps, de très nombreuses falsifications, cette huile a été baptisée Huile de Cade "Vraie" dans le but de faire la différence entre la "vraie" et la "fausse".

Cette appellation "vraie" ne garantit en rien la qualité et la pureté du produit, le producteur et le vendeur doivent préciser : "conforme au codex".

Chez le cheval qui présente, on le sait tous, des propensions à développer des tumeurs cutanées (dont 95% sont des sarcoïdes), le risque est multiplié lorsqu'on applique sur son pelage de l'Huile de Cade non conforme au Codex aux fins d'éloigner les insectes piqueurs.

Dès 1827, les autorités de tutelle régissant la diffusion des substances médicamenteuses et leur usage ont contraint l'élaboration de l'Huile de Cade aux exigences du "Codex Medicamentarius sive Pharmacopœa Gallica" (IVème édition 1827); ces préceptes ayant valeur législative on toujours cours aujourd'hui et nul producteur ne peut s'y dérober sans enfreindre la Loi.

Pour résumer, afin d'éviter de fâcheux déboires, l'Huile de Cade et les produits en contenant doivent afficher la mention "conforme au Codex", cette mention garantit l'utilisateur contre de trop nombreux produits industriels provenant de l'étranger à la qualité trop souvent douteuse (les exemples sur le net ne manquent pas).

COMPOSANTS CHIMIQUES :

Phénols et dérivés :

Gaïacol, Cadinène, Cadinol.

Carbures, goudrons et résidus de combustion :

A doses variables selon le mode de distillation.


© 2015


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
SHARLIE

avatar

Féminin Localisation : BELLEGARDE POUSSIEU
Nombre de messages : 1167
Age : 49
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: cade   Mar 7 Avr 2015 - 19:03

je l utilise sur les pourritures de fourchettes mais diluée avec une H.V,pour éviter les tiques;mon chien avait de la démodecie ,cela fonctionnait également.je l ai acheté en pharmacie et elle a le code confirmant son authenticité.
mon père enfant" la sentait pour se vermifuger,c est ce qui est préconisé pour les chevaux,ne jamais l ingérer !
merci "oskarnika" pour ces précisions,cela me rassure et me conforte dans mon choix sur ce produit si peu connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.francismourephotographe.com/#!equitation-/cg1t
SarahPhoto

avatar

Féminin Localisation : Saint Antoine l'Abbaye
Nombre de messages : 229
Age : 30
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: HUILE DE CADE   Mar 7 Avr 2015 - 20:14

Une bonne adresse : www.distilleriedescevennes.com

Il parle du codex, mais de là à être conforme ... je ne sais pas en fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HUILE DE CADE   

Revenir en haut Aller en bas
 
HUILE DE CADE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Huile de cade
» Huile de carotte (Macérat...)
» huile d'amande douce pour bébé qui pèle ?
» huile de paquerette?
» que faire avec des sardines à l'huile d'olive ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les cavaliers de l'Isère :: Votre cheval au quotidien :: Santé et soins-
Sauter vers: