Les cavaliers de l'Isère

Un forum dédié aux cavaliers isérois, pour organiser des sorties, échanger des idées, ....
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'hiver et le cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Julie et Pépite

avatar

Féminin Localisation : chevrières 38160
Nombre de messages : 44
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 12:53

Bonjour tout le monde,

Je me pose plusieurs questions pour cette hiver.
En effet mes deux grosses ont un abri, du foin et en cas de grands froids des couvertures.
En revanche mes deux bébés ( 1 an et 20 mois) sont dans un parc sans abri. Ils dorment au box la nuit.
Je me demande si je dois leur mettre la couverture la nuit quand les températures vont beaucoup descendre... (puisque ils sont "statiques")
Pareil pour deux chevaux que j'ai à la maison, ils n'ont pas d'abri et je me demande si une couverture la nuit quand il va faire très froid ne serait pas la bienvenue au pré?
J'ai vraiment besoin d’éclaircissement pour mes petits et ceux que je garde à la maison car j'ai lu de nouveaux articles qui me font douter de mes choix de couverture...

Merci d'avance de vos réponses!
Bye
Julie et Pépite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laeti3859

avatar

Féminin Localisation : saint bueil
Nombre de messages : 3694
Age : 37
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 12:59

je ne remet pas la main dessus mais il y avait un super article sur les couvertures si quelqu'un le retrouve :durdur:

en gros si tu met une couverture tu casse le systeme de regulation de la temperature de tes chevaux, et sur des années pas juste sur l'année en cours donc sauf cas exceptionnels comme la maladie ou un age avancé il vaut mieux évité les couvertures Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie et Pépite

avatar

Féminin Localisation : chevrières 38160
Nombre de messages : 44
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 13:01

Même en cas de grands froid?
Je veux dire que mon entier est un PSA et je trouve qu'il ne fait vraiment pas beaucoup de poils donc j'ai peur qu'il est froid...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laeti3859

avatar

Féminin Localisation : saint bueil
Nombre de messages : 3694
Age : 37
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 13:28

oui, il faut que le cheval est froid pour faire du poil et si il est bien nourrir il ne craint rien Very Happy

ne t’inquiète pas cette année les chevaux n'ont pas fait beaucoup de poil le miens est un vrai nounours et cette année non je me poser aussi la question mais mes chevaux vont tres bien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grimlitz



Féminin Localisation : Laval
Nombre de messages : 583
Age : 53
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 14:30

laeti3859 a écrit:
oui, il faut que le cheval est froid pour faire du poil et si il est bien nourrir il ne craint rien Very Happy

ne t’inquiète pas cette année les chevaux n'ont pas fait beaucoup de poil le miens est un vrai nounours et cette année non je me poser aussi la question mais mes chevaux vont tres bien Very Happy
+1
Autant pour un vieux qui est fatigué, pour un cheval au travail (plus pour le confort du cavalier, d'ailleurs Siffle ) la couverture peut être utile. Mais un poulain, hors maladie, tu risque d'en faire un assisté par la suite, et qu'il ne soit plus capable de faire du poil par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toto38



Féminin Localisation : la murette
Nombre de messages : 2539
Age : 41
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 15:53

je ne mets pas de couvertures, sauf pour mon grand qui ressemble a un tas de terre et que je monte beaucoup, ma PS a un beau poils et n'en a pas par contre je donne plus de 10 kilos de foin par jours et deux repas de grains!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kath

avatar

Féminin Localisation : 38160 Saint Appolinard (pour les chevaux)
Nombre de messages : 435
Age : 28
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 16:16

Dans l'absolu le meilleur pour eux c'est d'avoir un abri a disposition afin qu'ils puissent choisir de s'abriter en cas de vent ou pluie, sans couverture et avec de bonnes rations de nourriture ce qui leur permet de se réchauffer.

Pour ceux qui font du pré-box je trouve cela compliqué à gérer car il passent du froid au "chaud", puis finalement comme ils ont chaud la nuit ils font sans doute moins de poils du coup ils ont froid la journée et tu te prend la tête avec les couvertures, tu ne peux pas mettre la même au box que quand ils sont au pré...... SOS

Sinon pour un cheval au box, selon moi il n'y a qu'un interet de le sortir 1h qu'il se défoule mais pas la journée complète, je sais pas Sais pas Quel est l'objectif / interet d'avoir un cheval au pré le jour et au box la nuit ? (simple question) S'il peut rester au pré la journée il peut y rester la nuit aussi.

Edit : en plus en troupeau les chevaux se tiennent chaud entre eux au besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turcoise 05

avatar

Masculin Localisation : Veynes
Nombre de messages : 3507
Age : 63
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 16:37

Kath a écrit:
Dans l'absolu le meilleur pour eux c'est d'avoir un abri a disposition afin qu'ils puissent choisir de s'abriter en cas de vent ou pluie, sans couverture et avec de bonnes rations de nourriture ce qui leur permet de se réchauffer.

+1 mille fois +1 ..mais le sujet a été mille fois abordé ... et chacun ses idées là dessus ... Roll l'essenciel .. c'est qu'on les retrouve vivants à la fin de l'hiver .. pour après gérer les problèmes de l'été ... avec les couvertures adéquates ...!!! geek

Wub Cheval mon doux soucis ... Grrrr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel

avatar

Féminin Localisation : Miribel les Echelles
Nombre de messages : 13369
Age : 50
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 18:30

laeti3859 a écrit:
je ne remet pas la main dessus mais il y avait un super article sur les couvertures si quelqu'un le retrouve :durdur:

Le voilà Laughing facile je l'avais sur FB avant qu'il arrive sur le forum Wink

Vous avez probablement vu trembler votre cheval. Tout d’abord : pas de panique ! Trembler est une manière normale et efficace pour produire de la chaleur. Chez l’humain le fait de trembler est le dernier stade avant la surfusion et c’est pour ça qu’on le trouve tellement alarmant.


Fort probable que votre cheval tremble ...

en octobre/novembre, pendant les premiers jours froids et humides. Ne mettez surtout pas de couverture ! Il est nécessaire que votre cheval ait froid en cette période. C’est ce froid qui incite la production de son poil d’hiver et est nécessaire pour transférer son métabolisme en « position d’hiver ».
Si votre cheval a néanmoins froid pendant l’hiver, regardez plutôt son alimentation.
L’énorme appareil digestif du cheval est la source la plus importante de chaleur. En digérant du foin beaucoup de chaleur se produit. Par contre, très peu d’effort est nécessaire pour la digestion d’aliments concentrés et donc très peu de chaleur est produit.
Transpirer, dangereux ou pas ? Que les chevaux attrapent froid quand on les met au pré en transpirant, est un préjugé qui a la vie dure.
Contrairement aux humains chez qui la peau sèche par évaporation, la peau du cheval sèche par le fonctionnement capillaire du poil, qui aspire la transpiration (donc sans refroidissement !) et la transpiration s’évapore à l’extérieur du poil.
Le fait que les chevaux peuvent transpirer n’est pas si évident. La plupart des animaux ne transpirent pas (chiens, chats, lapins …). Si chez beaucoup de nos animaux domestiques le phénomène de la transpiration est difficile à observer, il serait pourtant inexact d’affirmer son inexistence; les glandes sudoripares étant situées sous les pattes de nos chers compagnons à poil, a certaines exceptions prés comme le cheval et l’Homme, lesquelles étant dispersées sur la presque quasi totalité du corps. Manifestement le cheval a spécialement évolué pour pouvoir transpirer et il est donc assez curieux de supposer qu’il ne le supporterait pas.

Voilà ce que dit Dr. Strasser sur la température centrale d’un cheval dans son livre Un sabot sain pour une vie saine traduit en français par Dr. Méd. Kai Stensrod et Dr. Méd. Vét. Gregory Ghyoros Editions Kwaste

Dans l’environnement naturel, la température centrale d’un cheval descend rarement trop bas. Le rhume est inconnu chez les chevaux vivant en nature.

En pension conventionnelle, la température ambiante varie brusquement.

L’enfermement :

Les chevaux gardés dans des boxes ou stalle clos vivent dans un environnement de température plus ou moins constant. Ils ne profitent pas de stimuli que représentent les fluctuations de température pour déclencher leurs systèmes de régulations thermiques. Ils n’auront pas l’occasion d’exercer leurs muscles responsables de l’hérissement de ses poils, de dilater ou rétrécir les vaisseaux sanguins de la peau, ou même activer les glandes sudoripares. Si ce manque d’exercice est prolongé, les muscles s’atrophient et perdent leur faculté de fonctionner efficacement. Les trois mécanismes thermorégulateurs musculodépendants vont faire défaut, laissant le cheval sans possibilité de régulariser sa température interne.

1er exemple : le cas extrême du cheval vivant dans une grange, il est monté une ou deux fois par semaine dans une arène couverte, attenante à la grange. Un beau jour d’hiver, il est sorti pour une randonnée. Cet animal est alors confronté à un changement soudain de température ambiante de 20° à 30°. Les muscles responsables de la thermorégulation ne sont pas entraînés et ne fonctionnent pas proprement. La température centrale de l’animal n’est pas corrigée aussi vite et aussi bien que voulu. Elle va descendre et rester trop bas pendant un bon bout de temps. Avec une température centrale trop basse (ou trop élevée), les processus biochimiques des cellules, dont la vie dépend, sont perturbés. Si, par exemple, la production des leucocytes responsables de la lutte contre les infections est affectée, cela va donner un dysfonctionnement de ce système de défense. Même partiel, il laisse la porte ouverte aux germes et virus provoquant maladie ou infection.

2ième exemple : le poulain né au box qui, à cause du « mauvais temps », est gardé à l’intérieur pendant une ou deux semaines, parfois avec une couverture. Cet animal ne recevra pas de stimuli sensoriels pour apprendre à la peau de réagir contre le chaud ou le froid. Ses mécanismes thermorégulateurs ne se développent pas comme ils devraient, et son corps n’apprend pas à se défendre contre les variations de température. Même des petites baisses de température vont le refroidir, les processus biochimiques ne fonctionnent pas comme il faudrait. Le système immunitaire vulnérabilisé ne marche pas et ne peut pas produire de défense. Le poulain est alors laissé extrêmement vulnérable aux rhumes et aux autres maladies, ce qui est souvent présenté comme « preuve » que l’on n’aurait pas dû sortir le poulain par ce temps froid. Il n’y a pas besoin de températures extrêmes pour arriver à un déséquilibre des températures centrales chez un cheval privé de son environnement naturel.

3ième exemple : un cheval en sueur est mis au box. Le manque de mouvement d’air fait que le refroidissement prend plus de temps que dans un environnement naturel. Le cheval va transpirer longtemps. L’air qui entoure le cheval devient saturé d’humidité par ce même manque de courant d’air, et le séchage va prendre plus de temps. Le cheval se refroidit, laissant la porte ouverte à des infections ou d’autres maladies.


Les couvertures :

Le cheval possède une isolation cutanée suffisante pour résister à quasiment toute température. Par contre, si l’on met une couverture, il est impossible pour le cheval de soulever et d’utiliser l’activité de ses poils pour rester chaud. Les couvertures s’opposent en plus à la formation d’une robe d’hiver, et le cheval ainsi traité n’est pas préparé pour les températures basses.
Quand le cheval marche, l’activité des muscles génère de la chaleur qu’il faut dissiper. Le mouvement de l’air sur sa robe est essentiel. Quand le cheval est couvert, la conduction de la chaleur par l’air en mouvement ne se fait pas. Même en hiver, et même avec des travaux modérés, on peut voir que le cheval « surchauffe » sous sa couverture.
On voit souvent les gens couvrir un cheval en sueur. La transpiration qui devrait s’effectuer par les mouvements d’air est maintenant piégée sous la couverture. Sans courant d’air, l’espace entre les poils restera humide. Le cheval mettra plus de temps pour sécher, et la température interne de l’animal tombe trop bas.
Si on couvre un animal transporté dans un van, on laisse normalement libres les jambes postérieures, notamment des deux cotés de la queue ou l’on trouve le trajet du nerf sciatique. L’abdomen est aussi exposé. Si le cheval a besoin de réchauffer une partie de son corps, il doit chauffer le corps tout entier. Cela veut dire que, pour chauffer son abdomen et ses postérieurs, le cheval va réchauffer la totalité de son corps. Les endroits couverts deviennent trop chauds, ce qui entraîne la transpiration. Elle est visible sous la couverture où il n’y a pas de courant d’air pour évacuer l’humidité. Les endroits froids deviennent encore plus froids. La conclusion est qu’une couverture prive le cheval de son système thermorégulateur vital et hautement performant dans tous les cas de figure.

Coupe des poils et rasage :

Ils déprécient également l’habilité du cheval à réguler sa température centrale. Sans son sous-poil, le cheval ne peut augmenter l’isolation en dressant ses poils. C’est particulièrement nuisible quand une partie du cheval a été rasé. Ou bien les parties rasées sont trop froides, ou bien les parties non rasées sont trop chaudes.


Résumé :


Il est important pour la santé du cheval qu’il soit constamment exposé à un environnement naturel.
L’enfermement avec des températures quasi-constantes et le manque de courant d’air, les couvertures qui s’opposent à la fonction musculaire de la peau et qui créent des différences thermiques autour du cheval et les rasages détruisent tous, la thermorégulation normale du cheval.
Trois des quatre mécanismes thermorégulatoires de la peau dépendent de l’action musculaire. Comme tout muscle, ceux-là, aussi, ont besoin de stimulation et d’entraînement pour bien fonctionner.
On ne devrait pas saboter cette merveilleuse régulation. L’homme est incapable de juger la thermorégulation d’un cheval, et ne devrait pas s’immiscer, qu’importent ses bonnes intentions."

_________________
Laughing Laughing Laughing Pouny et sale gosse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
didou

avatar

Féminin Localisation : voiron
Nombre de messages : 527
Age : 27
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 18:58

oui ben franchement c'est chacun son avis la dessus; les avis diverge beaucoup, pour moi c'est à toi de faire comme tu pense, au mieux pour tes chevaux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laeti3859

avatar

Féminin Localisation : saint bueil
Nombre de messages : 3694
Age : 37
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 20:03

merci mumu Wink vraiment je l'adore cet article lol!

apres comme dit sur un autre post, je pense que l'on cherche a se rassurer surtout, on est tellement a la recherche de leur bien etre que l'on trouve toujours a se poser des questions :durdur:

quand on lit l'article et qu'on connait les conditions naturel du cheval on se rend compte qu'on les chouchoutes sacrement lol!

enfin apres chaqu'un a ses avis donc maintenant tu a toutes les cartes en mains pour voir ce qui te parais le mieux pour tes loulous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya

avatar

Féminin Localisation : La Côte St André
Nombre de messages : 2181
Age : 20
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 21:33

En tous cas moi je dis que je me coucherai moins bête ce soir study lol!

Il faut avouer que cet article est assez subjectif : en effet, l'auteur est clairement contre le port des couvertures par le cheval. Après on ne peut pas aller jusqu'à dire que mettre une couverture va tuer le cheval : ça se saurait !!

Moi perso la proprio de ma dp m'a demandé de mettre une couverture et je respecte ça. A vrai dire je n'ai pas trop d'avis sur la question : je dirais que ça dépend du cheval et de son milieu de vie.

Seulement, et j'espère ne pas trop me faire taper dessus, il ne me semble pas que c'est le genre de réponse que tu attendais... Parce que là on parle plus de point de vue personnel.
Pourquoi n'en parlerais-tu pas avec ton véto ?? Peut être pourra-t-il te conseiller par rapport à son expérience et ce qu'il sait de tes chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marizette

avatar

Féminin Localisation : 38840
Nombre de messages : 1467
Age : 33
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 21:37

je sais que pas mal d'éleveurs couvrent les jeunes la première année, comme ça, les calories qu'ils ingurgitent servent à leur croissance, et pas à se réchauffer, ça permet de les avoir en meilleur état au printemps (ou sinon, il faudrait des ration e,core plus conséquentes)
ils ne se plaignent pas d'un manque de rusticité ensuite Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laeti3859

avatar

Féminin Localisation : saint bueil
Nombre de messages : 3694
Age : 37
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 22:19

Arya a écrit:
En tous cas moi je dis que je me coucherai moins bête ce soir study lol!

Il faut avouer que cet article est assez subjectif : en effet, l'auteur est clairement contre le port des couvertures par le cheval. Après on ne peut pas aller jusqu'à dire que mettre une couverture va tuer le cheval : ça se saurait !!

Moi perso la proprio de ma dp m'a demandé de mettre une couverture et je respecte ça. A vrai dire je n'ai pas trop d'avis sur la question : je dirais que ça dépend du cheval et de son milieu de vie.

Seulement, et j'espère ne pas trop me faire taper dessus, il ne me semble pas que c'est le genre de réponse que tu attendais... Parce que là on parle plus de point de vue personnel.
Pourquoi n'en parlerais-tu pas avec ton véto ?? Peut être pourra-t-il te conseiller par rapport à son expérience et ce qu'il sait de tes chevaux.

je ne vais pas te Flic mais juste pour te répondre car justement j’étais au téléphone avec mon véto qui m'a dit " si votre cheval est bien nourrit et a l’habitude d’être dehors vous n'avez aucunes raisons de le couvrir " lol! bon ok on a pas tous les mêmes vetos lol!

pour les poulains si c'est que le premier hiver, ça me parait logique qu'ils ne soient pas embêter plus tard car leur poil change enfin ils perdent celui de bébé non ? et je pense qu'on perturbe le cheval sur plusieurs années de couverture pas juste sur un hivers enfin je pense ..... :durdur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kath

avatar

Féminin Localisation : 38160 Saint Appolinard (pour les chevaux)
Nombre de messages : 435
Age : 28
Date d'inscription : 14/04/2011

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 22:28

laeti3859 a écrit:


pour les poulains si c'est que le premier hiver, ça me parait logique qu'ils ne soient pas embêter plus tard car leur poil change enfin ils perdent celui de bébé non ? et je pense qu'on perturbe le cheval sur plusieurs années de couverture pas juste sur un hivers enfin je pense ..... :durdur:

Ce n'est pas plutôt un reflexe métabolique qui est perdu / modifié par le port de la couverture et pas le poil en lui même (vu que c'est le corps qui fabrique la pousse du poil) ?

Aussi il à été dit sur ce forum il me semble (sur le post de Kalizaza et de sa pouliche peut etre), qu'il faut éviter de couvrir un poulain pour favoriser justement l'encaissement du froid, pour qu'il développe lui même ses défenses, ce que personnellement j'approuve. Meme si ca fait mal au coeur de voir trembler ces petits bouts de chevaux ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laeti3859

avatar

Féminin Localisation : saint bueil
Nombre de messages : 3694
Age : 37
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Ven 11 Jan 2013 - 22:38

en effet le poil des poulains est différent (sur le coup) je penser que ça pouvez jouer mais en y réfléchissant non c'est vrai Blush

donc c'est plutôt des années de couvertures qui modifie la régulation de la température du cheval Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie et Pépite

avatar

Féminin Localisation : chevrières 38160
Nombre de messages : 44
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Sam 12 Jan 2013 - 14:09

Bref je comprends que chacun à son avis sur la question mais personne n'est d'accord --'
Donc je pense que je vais mettre les couvertures uniquement la nuit en cas de grands froids (c'est à dire température très négative).

Pour ceux qui parle de foin à volonté, mes dadous sont des goinfres!!! Ils sont déjà très rond en étant rationné donc je préfère pas mettre du foin à volonté. Sinon je crains de devoir appeler le véto.

Merci en tout cas pour toutes ces réponses!! Je comprends que je dois me faire mon opinion. Par expérience mes juments ont toujours eu une couverture les jours de grand froid et nous n'avons jamais appelé le véto donc je pense que ce n'ai pas en mettant la couverture de temps en temps que leur métabolisme se dérègle mais bien en leur faisant vivre une vie "d'écurie" où ils ont non-stop couverture, chaleur etc...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Muriel

avatar

Féminin Localisation : Miribel les Echelles
Nombre de messages : 13369
Age : 50
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Sam 12 Jan 2013 - 18:11

Pour moi vu ce que tu dis sur tes chevaux (goinfre, gros bidons... donc style poneys) ils n'ont pas besoin de couverture s'ils ont l'habitude de vivre dehors.

Je te dis ça car les miennes sont de la même corpulence, rationnées à cause de leur grand estomac et elles vivent aussi toute l'année dehors et n'ont aucune couverture.

Un hiver l'une d'elle tremblait comme une feuille, j'ai appelé mon véto qui les connait depuis 15 ans et il m'a dit surtout pas de couverture, il faut qu'elles aient froid pour faire leur poil. J'ai suivi ses conseilles et aucun souci par la suite.

Voilà mon avis avec MON vécu avec MES jujus après à toi de juger je sais que ce n'est pas simple

_________________
Laughing Laughing Laughing Pouny et sale gosse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie et Pépite

avatar

Féminin Localisation : chevrières 38160
Nombre de messages : 44
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Sam 12 Jan 2013 - 23:45

En fait l'un est un ânon de 11 mois et l'autre est un arabe/welsh de 19/20 mois.
Ils ne sont pas censé être rond, enfin pas autant ^^ donc je préfère les rationner pour éviter les coliques.
En plus mon entier de par ses origines ne fait pas beaucoup de poils mais je me dis aussi que c'est le premier hiver qu'il passe dehors la journée donc... ça doit être normal...
Mais ça va le faire! Wink je vais faire comme j'ai l'habitude (les chouchouter mais pas trop Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya

avatar

Féminin Localisation : La Côte St André
Nombre de messages : 2181
Age : 20
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Dim 13 Jan 2013 - 13:34

Julie et Pépite a écrit:
c'est le premier hiver qu'il passe dehors la journée donc... ça doit être normal...
Alors ça veut dire qu'avant ton entier était en boxe ?? Parce que peut être necessite-t-il seulement un temps d'adaptation ?? Je ne pense pas qu'il soit necessaire de s'inquiéter : laisse le faire son poils d'hiver et tu verra. Au pire demande à ton véto avant pour te rassurer et si tu remarque quelque chose d'anormale ben tu réagira en conséquence : normal Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie et Pépite

avatar

Féminin Localisation : chevrières 38160
Nombre de messages : 44
Age : 25
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Dim 13 Jan 2013 - 13:41

Oui il me semble que dans son élevage il était en box la nuit et une partie de la journée de plus il était un peu plus dans le sud donc avec des températures plus clémentes. Je pense aussi qu'il lui faut un petit temps d'adaptation... Je laisse faire le temps, de tout façon il ne semble pas malheureux pour le moment donc tout va bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya

avatar

Féminin Localisation : La Côte St André
Nombre de messages : 2181
Age : 20
Date d'inscription : 23/12/2011

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Dim 13 Jan 2013 - 13:58

Julie et Pépite a écrit:
de tout façon il ne semble pas malheureux pour le moment donc tout va bien ^^
C'est l'essentiel Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flamme

avatar

Féminin Localisation : Assieu
Nombre de messages : 3050
Age : 40
Date d'inscription : 07/12/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Dim 13 Jan 2013 - 23:13

je crois que mis à part une étude scientifique à dispo qui dira si la couverture est saine ou pas pour le cheval ...chacun ira de son expérience et de son ressenti

et donc moi Laughing , mes chevaux ne connaissent mème pas ce mot study
j'ai Marina la mémé de 22ans retraitée de vie de club qui n'a jamais connu le box et un toit avec 4 poteaux en guise d'abri: un poil de mammouth l'hiver cheers , juste l'hiver dernier quand il a fait trèèèèèès froid (-10,-15°....oui je sais y'en a pour qui c'est p'tit hiver gentillet Razz ), elle levait les postérieurs sans cesse durant ces jours là , je la frictionnait ,elle semblait aimer
2 poneys dont une shetland qui se fout royal du froid sous son pelage de heuuuuuu ours polaire.. noir Razz
et un poulain , 1er hiver ! ben joli poil bien épais !

et pour comparer, dans un domaine que je connait bien: les cabris d'hiver sont bien plus vigoureux , et encore plus ceux naissants dans les grands froids (j'en ai eu nés dans la neige )que ceux (dessaisonnés) hors saison des mises bas
et je rajouterait que trop de gens pensant bien faire rentrent ces cabris d'hiver dans leur maison ou les enferment dans le garage parce qu'il a froid , il tremble ! (comme dit dans l'article ci dessus le tremblement est naturel et réchauffe le corps) ...ces cabris remis dehors supportent mal les changements de température et sont plus douillets ensuite


donc moi .... la nature est bien faite flower cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
useless

avatar

Féminin Localisation : Saint Blaise du Buis
Nombre de messages : 1066
Age : 26
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Lun 14 Jan 2013 - 12:27

Le mien est arrivé d'Irlande donc n'a jamais connu la neige et les températures négatives (mais la pluie et l'humidité oui) et il a bien fait son poil d'hiver, est dehors, n'a pas de couverture (elle est quand même rangée dans le garage au cas où, c'est le côté maman poule qui veut ça Razz ) et tout va bien !

Il a une copine de pré arabe de 9 mois, même condition de vie, un poil d'hiver "normal" je dirais, et pour elle aussi tout va bien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marizette

avatar

Féminin Localisation : 38840
Nombre de messages : 1467
Age : 33
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   Mer 16 Jan 2013 - 3:13

lien intéressant également Wink

je copie colle Wink

Comment savoir lorsqu’un cheval a froid?
publié par Ghislaine

Faut-il mettre un cheval sous couverture, et quand?
Je veux dire un vrai cheval, pas un cheval tondu bien sûr…
Bon, une petite mise au point s’impose avant de répondre.

Le cheval et la mode selon les saisons.

Un cheval est livré avec sa tenue de saison.

L’été, il est en tee-shirt.
Son poil d’été est très court – proportionnellement au poil d’hiver.

Et l’hiver, il est en sous-pull, sweat-shirt, veste polaire et K-way (enfin, vous savez ce que c’est le K-way: ça tient un temps, puis après, l’eau, elle passe quand même, hein!).
Son poil d’hiver est épais, long, relativement imperméable; il emprisonne une couche d’air – contre la peau – qui fait office d’isolant thermique.

Notez bien que la longueur du poil dépend de la marque de cheval considérée.
Le poil d’été de Pony est deux fois plus long que le poil d’hiver de Tibeto.
Et en hiver, Pony, lui, ressemble à un Yéti; ou à Chewbacca s’il était blanc.



Entre deux saisons, le cheval nous prête généreusement sa vieille garde-robe (vive la perte des poils qui s’accrochent à nos vêtements!) tandis qu’il confectionne la nouvelle discrètement.

Cas du cheval couvert en permanence l’hiver.

Mettre une couverture en permanence sur cette toison équivaut à faire vivre le cheval avec un bon chauffage: son organisme répond tôt ou tard en croyant qu’il fait vraiment chaud tout le temps.
Le pelage n’a alors plus besoin d’être aussi performant. Le cheval finit par enlever une couche ou deux et se trouve juste en sweat-shirt…

Mais du coup, dès qu’on lui retirera sa couverture longuement, ce cheval attrapera froid… Et l’on a alors la preuve qu’on attendait: « Je dois toujours chaudement couvrir mon cheval sinon, vous le voyez bien, il est malade. »
Oups oups oups… erreur d’interprétation!
L’avoir trop couvert, ou trop longtemps, l’a obligé à se déshabiller d’une partie de sa toison naturelle. Donc il n’est plus assez armé / habillé pour lutter efficacement contre le froid ou la pluie.

Bien entendu, une fois que l’organisme d’un cheval a été trompé par une sur-protection prolongée, le mettre brutalement à nu en plein hiver n’est pas très futé. Du tout du tout. Autant le laisser couvert jusqu’au changement de saison, le pauvre!

Oui mais… il arrive parfois que des chevaux normaux, traités comme des chevaux normaux, aient quand même froid. Si.

Quand mon cheval peut-il avoir froid, alors ?

Par exemple, lorsque la pluie a bien traversé le pelage.
Le poil est alors plaqué à la peau, et aucune couche d’air protectrice ne peut subsister.
Vous noterez à cette occasion que presque aucun cheval ne tolère volontiers qu’on le caresse quand il est trempé, comme si on lui collait le froid à la peau.
Selon la température, cela peut suffire pour rendre votre cheval plus grelottant qu’une vieille gelée anglaise servie par un parkinsonien.
D’ailleurs, auriez-vous chaud dans des vêtements trempés des heures durant, même par 15°c? (Gérard, je ne parle pas pour ceux qui se baladent en plein hiver en Tee-shirt!)

Par exemple aussi, lorsqu’il ne fait pas beaucoup en degré Celsius, et que le vent s’en mêle…
Exit la couche protectrice d’air: elle est partiellement changée par de l’air froid au gré des rafales. Pffff, tout ce boulot pour rien…

Ou encore, lorsqu’il pleut fort par des températures largement positives, et qu’une simple petite bise s’en mêle (de même que nous frissonnons au sortir des vagues sur une plage un peu ventée).

Autre cas, plus exotique: celui d’un cheval qui vit dans un endroit chaud (vraiment chaud je veux dire), et qui est catapulté en Provence en plein été.
Hé bien il se dépêche vite fait bien fait de se mettre en tenue d’hiver, avec un vrai poil d’hiver, sous 30°c à l’ombre.
C’est dire s’il s’est gelé d’après son thermostat interne en débarquant là, le beau Cyclone (non, cherchez pas, vous avez pas connu)…
Et il a encore rajouté une couche de poils en hiver. Puis tout est rentré dans l’ordre l’année suivante: il s’est ré acclimaté.

Comment puis-je savoir quand mon cheval a froid ?

Il y a des signes qui ne trompent pas.

Les sabots arrières du cheval sont presque tout le temps sous le ventre au lieu d’être sous les fesses. Même les antérieurs semblent sous le ventre. D’une certaine façon, les quatre sabots sont trop près les uns des autres.
La queue semble plus plaquée et plus basse que d’habitude; le rein est voussé.
Les abdominaux sont remontés, les flancs sont crispés: on dirait que le doudou bedonnant ressemble à un lévrier sur-entrainé.
NB: il se produit plus ou moins la même chose avec les abdominaux d’un cheval qui est en coliques ou qui est assoiffé ou encore qui est en détresse respiratoire; cet aspect physique est toujours lié à un mal-être: autant apprendre à le repérer. Bref, si ce qui vous sert de compagnon peut tout-à-coup rentrer dans le coffre de votre Smart tellement il est recroquevillé sur lui-même, pas de doute, il a sérieusement frais.


Si de surcroit au niveau des épaules (ah, oui, l’épaule… c’est le truc qui est en haut de la patte avant mais plus bas que le garrot) ou des cuisses (ça, ça se trouve plutôt en haut de la patte arrière), vous voyez des vibrations, des spasmes légers et/ou ponctuels… le doute n’est plus permis, il grelotte: il a bel et bien froid.
Si c’est tout le cheval qui tremble, il n’a plus froid: il en est au stade du cheval congelé.
Il y a des signes qui trompent.

Si le cheval est tête basse, dos au vent, postérieurs sous le ventre.
Il peut être juste en mode ‘gestion économique’ en se mettant dos au vent ou à la pluie, et il attend que ça passe. Il n’est pas forcément très à l’aise, mais de là à ce qu’il ait froid…
Si le cheval est sous une bonne épaisseur de neige.
Hé bien non, il n’a pas forcément froid. Son poil le protège, et la couche de neige aussi.


Si votre cheval semble trembler mais qu’on est en été, qu’il fait chaud et qu’il n’a pas plu… hé bien ce sont les muscles de la peau (si, ils ont ça aussi, mais pas nous) qui agissent pour chasser les mouches; rien à voir avec la chair de poule, quoi!
Oui mais alors quand est-ce-t-il donc que je dois protéger mon cheval ?

Vous avez compris – je l’espère du moins - qu’il ne faut pas couvrir un cheval à tout-va sans raison spécifique. Que le couvrir en permanence entraine alors un minimum de logique voire de contraintes avant de le laisser découvert à nouveau.

Mais le laisser nu, dans des conditions artificielles de vie en paddock sans abri, n’est pas l’idéal non plus.

Si votre cheval a un abri dans le parc, vous n’avez pas à vous en faire. Sauf pour un cheval acheté récemment, ou un abri construit récemment: le cheval n’a peut-être pas encore confiance dans cet espace trop étroit qui lui cache la vision panoramique dont il a besoin pour se sentir tranquille.
Si votre cheval ne sort au parc que le jour mais n’y a pas d’abri, vous devez surveiller la météo.
De fortes pluies sur de longues heures sont redoutables. De même pour une seule forte averse s’il fait froid avec du vent, il faudra trop longtemps au cheval pour se refaire sa douillette couche d’air chaud. Ne pas hésiter à investir dans une couverture imperméable mais non chaude.
Pour le reste, vent, neige, bruine, ou une bonne saucée sans vent ou sous températures chaudes, même si votre cheval a un peu frais dans sa journée, il est plutôt sain qu’il soit confronté à quelques intempéries pour rester fort… et il a toute la nuit en box pour se requinquer.
Si votre cheval vit au pré sans abri, dur dur…
Vous ne vivez pas à ses côtés, dehors avec lui 24h/24, vous ne pouvez donc réellement savoir ce qu’il endure. Vous, vous êtes dans votre maison chauffée, dans votre bureau chauffé ou dans votre voiture chauffée… et vous changez vos vêtements si vous avez pris une bonne rincée sans parapluie.
Observez-le quand vous le pouvez dans des conditions climatiques extrêmes, repérez celles où il tremble.
Je pense sincèrement qu’au moindre doute de pluie de longue durée et de forte intensité, et pire encore s’il y a du vent et qu’il fait froid, le cheval a droit à une couverture peu chaude mais imperméable.
Sachez cependant que la plupart du temps, les chevaux sont très résistants, et qu’il est souvent inutile de paniquer si on les trouve un jour tout tremblants. Ils s’en sortiront probablement sans le moindre rhume… Évidemment, cela varie d’un cheval à l’autre!

Si votre cheval grelotte sous vos yeux, il a froid.
Mieux vaut le couvrir ou le rentrer si les conditions climatiques ne semblent pas s’améliorer dans les heures qui viennent… S’il est trop mouillé, il faut l’essorer (on trouve de très bonnes essoreuses pas chères; cela s’appelle un couteau de chaleur; le tranchant de la main est aussi très efficace).
Le poil mouillé, un peu de vent, mais 20°c… Quoi! votre cheval grelotte! Hé bien, s’il le dit, c’est que c’est vrai, il se gèle. Reprenons l’image de la petite virée à la mer, vous sortez de l’eau et zou, la bise se lève: qui est-ce qui se jette dans sa serviette pour se sécher et s’abriter, hein?
Il ne parait donc pas ridicule, même par 20°C, d’abriter votre cheval du vent… Soit en l’enfermant, soit en le couvrant d’un petit coupe-vent. Quelques dizaines de minutes plus tard, il aura cessé de trembloter et pourra déjà être découvert.
Inutile de mettre une épaisse couverture: vous vous voyez sur la plage de Monaco en été dans une grosse parka? Ou alors c’est que la période glaciaire est bien entamée!
Et s’il grelotte alors qu’il a déjà une couverture fine, momentanément une bonne couche de paille sur son dos sous la couverture peut régler le problème. Mais si c’est récurrent, mieux vaut ajouter une couverture chaude ou changer pour une couverture plus chaude. Momentanément en tout cas. Ou penser à une carence en vitamine E, ce qui est à rectifier de toute urgence (voir vétérinaire).
Votre cheval tremble comme de la gelée posée sur le lave-linge en cours d’essorage: il a vraiment très très froid.
Il vaut mieux ne pas trop réfléchir et lui offrir immédiatement de quoi se sécher et se réchauffer le plus rapidement. Personne n’aimerait être à sa place! Il retrouvera un regard plus vif dès qu’il aura cessé de trembler, voire fait un bref somme pour récupérer des forces…
A ceux qui disent ‘Bah, il n’a pas froid, c’est juste pour produire de la chaleur qu’il tremble’, on peut répondre: ben alors pour nous, c’est pareil, si on tremble, c’est qu’on n’a donc pas froid! Par ailleurs, des chevaux tremblant trop longtemps peuvent finir avec les muscles détruits par cet effort fourni des heures durant: c’est une myosite que vous aurez alors à soigner. Enfin, s’il y a encore quelque chose à soigner…
Cas particuliers.
Certains chevaux ne tremblent pas même trempés, les couvrir serait stupide tant que l’arthrose n’a pas fait son apparition.
D’autres ont des troubles digestifs systématiques quand les températures sont trop basses. En effet, l’eau absorbée, trop froide, crée un choc thermique interne, et peut les mettre en hypothermie. Les couvrir en dessous d’une température critique pour eux semble donc nécessaire.
Et n’oublions pas les vieux chevaux plein d’arthrose, qui méritent un peu plus de confort, voire des couvertures un peu chaudes quand les températures sont négatives, pourquoi pas une couverture légère en permanence en hiver.
Attention cependant: laisser en hiver, par flemme, un cheval sous une couverture qui s’est trempée, cela s’appelle de la maltraitance animale! Sans faire d’anthropomorphisme exagéré, imaginez-vous à sa place, vous comprendrez mieux…
Conclusion.

Les chevaux ne rêvent pas comme nous d’un petit cocon douillet et chaud 24h/24.
Laissez leur porte de box ouverte, et vous verrez ce qu’ils préfèrent en moins d’un mois de ce régime…

De là à les laisser vivre sans le moindre abri contre le vent ou la pluie… même s’ils ne viennent pas se plaindre, il nous appartient de ne pas nier leur souffrance quand tout leur corps dégoulinant tremble… Une petite couverture imperméable, non chaude, uniquement quand la météo devient trop exécrable, et tout le monde est content.
Par ailleurs, il existe cet article R214-18 du code rural
Créé par Décret 2003-768 2003-08-01 art. 2, annexe JORF 7 août 2003
Créé par Décret n°2003-768 du 1 août 2003 – art. 2 (V) JORF 7 août 2003
Article qui nous dit:
« Il est interdit de garder en plein air des animaux des espèces bovine, ovine, caprine et des équidés :
1° Lorsqu’il n’existe pas de dispositifs et d’installations destinés à éviter les souffrances qui pourraient résulter des variations climatiques » (je vous fait grâce de la suite, vous pourrez la trouver aisément).

Les faire vivre dehors, oui.
Sans les couvrir, d’accord, mais avec un abri suffisant pour tous les équidés présents.
En surveillant leur état général, surtout quand l’eau de boisson gèle.
Et il va sans dire, certains chevaux manifestent plus vite des signes de froid que d’autres, il faut bel et bien les ‘écouter’, ou du moins savoir lire en eux. Un shetland est quand même mieux équipé qu’un pur sang anglais. N’oubliez pas non plus qu’un pur sang arabe est censé vivre dans le désert (amplitudes thermiques de 40°c!).

Attention cependant!
Une couverture mal réglée (trop lâche donc), mal attachée, un postérieur qui se coince dans les sous-ventrières (lors de cabrioles ou en se relevant après s’être couché), et c’est la panique avec une jambe coincée, les chutes, les fractures, et l’euthanasie le plus souvent. Eviter à son cheval un rhume, d’accord, mais le retrouver les quatre sabots devant pour un bête problème de réglage, c’est dommage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'hiver et le cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'hiver et le cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Booster son immunité avant l'hiver
» astuce portage en hiver
» pensée aux oiseaux l'hiver
» où se promener en hiver,visites.....
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les cavaliers de l'Isère :: Votre cheval au quotidien :: Santé et soins-
Sauter vers: