Les cavaliers de l'Isère

Un forum dédié aux cavaliers isérois, pour organiser des sorties, échanger des idées, ....
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Jeu 3 Nov 2011 - 17:16

July a écrit:
hum j'ai vu que l'autre colocataire a récupérer des betteraves fourragères, et en a donné un peu aux chevaux sur le foin... Shawni en a gouter et après je l'ai trouvé un peu bizarre !!! flehmen et ne touchait pas à son foin... un peu comme s'il avait mal au ventre ??
Je l'ai fait marcher et il mangeait l'herbe donc je pense que ça allait et après il est retourné à son foin ! Rolling Eyes

pfiouuu vaut-il mieux lui dire de ne pas en donner ? ou très très peu ?
scratch

Si ton cheval ne désire pas en manger
, autant dire à la personne de ne plus lui en donner, c'est ton droit le plus strict.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
grimlitz



Féminin Localisation : Laval
Nombre de messages : 583
Age : 53
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Jeu 3 Nov 2011 - 18:29

Merci de toutes ces info. J'ai une question au sujet du blé:

oskarnika a écrit:
[b]

Concernant le grain de Blé.

Cette céréale étant, avec l'Orge, très riche en protéines (Gluten) : 13%, et en glucides complexes (Amidon) : ± 70 %. on peut en déduire que leur formulation énergétique et nourrissante est identique...oui..., mais le Blé possède une teneur en Histidine importante qui se transforme en Histamine dans l'organisme.

Cet acide aminé se trouve naturellement dans le métabolisme général pour (entre autre) réguler la production d'acide gastrique, or, lorsque un aliment riche en Histidine est absorbé, les récepteurs gastriques (H2.Gs) propres à l'estomac ne régulent que très mal le flux d'acide gastrique (composé essentiellement d'Acide Chlorhydrique et d'Enzymes) et ce phénomène donne lieu à un échauffement sévère de l'estomac pouvant provoquer des ulcères gastriques et, par voie de conséquences, des désordres métaboliques combinés importants (anaphylaxie) comme nous allons le voir.

La teneur importante en Amidon du Blé (70 %) rendant le travail enzymatique plus difficile lors de la digestion par le fait de sa structure complexe, on assiste à un état de pléthore tout à fait propice à une fourbure alimentaire pouvant se révéler très grave.


Donc d'après ce que je comprend, même si un cheval nourris avec du blé ne fait pas de fourbure, il peux garder des séquelles telles que des ulcères?

Je pose cette question parce que je suis passée chez un gars qui élève quelques chevaux, et donne du blé mélangé avec de l'orge et je sais plus quoi d'autre (avoine peut-être). Ça m'a beaucoup surprise, et il affirmait que le blé, quand il est mélangé avec d'autres céréales n'était pas nocif...
Le poulain qu'il vend aurait donc des risques d'ulcères?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Jeu 3 Nov 2011 - 19:01

grimlitz a écrit:
Merci de toutes ces info. J'ai une question au sujet du blé:

Donc d'après ce que je comprend, même si un cheval nourri avec du blé ne fait pas de fourbure, il peux garder des séquelles telles que des ulcères?

Je pose cette question parce que je suis passée chez un gars qui élève quelques chevaux, et donne du blé mélangé avec de l'orge et je sais plus quoi d'autre (avoine peut-être). Ça m'a beaucoup surprise, et il affirmait que le blé, quand il est mélangé avec d'autres céréales n'était pas nocif...
Le poulain qu'il vend aurait donc des risques d'ulcères?


C'est, à priori, un régime assez...énergétique et plutôt adapté à des courses de fond !

Peux tu préciser comment cette personne calcule ses rations (tant de blé, tant d'orge et tant d'avoine) ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
aurelie81

avatar

Féminin Localisation : La Tronche
Nombre de messages : 130
Age : 36
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Jeu 3 Nov 2011 - 23:20

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grimlitz



Féminin Localisation : Laval
Nombre de messages : 583
Age : 53
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Ven 4 Nov 2011 - 11:38

oskarnika a écrit:

C'est, à priori, un régime assez...énergétique et plutôt adapté à des courses de fond !

Peux tu préciser comment cette personne calcule ses rations (tant de blé, tant d'orge et tant d'avoine) ?


Il m'a dit mettre 1/3 de chaque. Je ne sais pas la quantité qu'il donne. Dans les chevaux qu'il y avait, je pense qu'aucun n'est au travail (en tout cas pas destiné au fond): c'était des poulinières et des poulains.
Je pose juste la question pour ma culture, parce que je ne pense pas avoir affaire avec ce monsieur.
En tout cas merci de partager tes connaissances Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Ven 4 Nov 2011 - 17:56


MARRON D'INDE. Aesculus Hippocastanum. Hippocastanaceae.



Originaire de la péninsule Balkanique, le Marronnier d'Inde fut introduit en Europe occidentale au XVII ème siècle pour ses qualités ornementales.

Le nom latin "Aesculus Hippocastanum" mérite une explication d'ordre historique, le terme "Aesculus" fait référence à la couleuvre d'Esculape (Asclepios étant le Dieu grec de la médecine et de la chirurgie) qui évoque les vaisseaux sanguins serpentant dans l'organisme; "Hippocastanum" signifie "Châtaigne du cheval", ce patronyme provient du fait que les Hippiatres de l'Antiquité soignaient les chevaux poussifs à l'aide de poudre de Marron d'Inde.

Les feuilles, l'écorce et le fruit du Marronnier d'Inde contiennent une substance active nommée "Escine" qui est composée de Saponines différentes, cette molécule active est utilisée en médecine pour ses pouvoirs veinotonique (d’où sa référence à la couleuvre d'Esculape) et antiinflammatoire.

Les mêmes éléments précités de cet arbre contiennent également une molécule formée de Glycosides complexes, nommée "Esculine", cette substance, éminemment toxique, peut causer de graves troubles aux chevaux qui mangeraient des Marrons d'Inde tombés au sol en grande quantité.

Les symptômes relatifs à cette intoxication sont les suivants :
Agitation, diarrhée, mydriase (dilatation des pupilles), faiblesse générale, gastroentérite
inconscience, secousses musculaires (clonus), paralysie.

Chez des bovins, des chevaux et des porcs, les Marrons d'Inde ont provoqué des intoxications et la mort dans les provinces de l'Ontario et du Québec (Reynard and Norton 1942, Muenscher 1975).

La France n'a pas de référence connues quant à des empoisonnements de ce genre, il est néanmoins prudent de s'assurer si les chevaux parqués sous cet arbre s'abstiennent bien de manger ces fruits ou leur bogue (enveloppe verte).

Il est, néanmoins à signaler qu'un cheval mangeant quelques fruits ne risque rien, il lui faudrait en absorber de grandes quantités pour aboutir à une intoxication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Dim 12 Fév 2012 - 23:01


CAROTTES
. Daucus Carota Spp. Umbelliferae.




Variété de Carotte Potagère

Déjà connue depuis la Haute Antiquité, la Carotte Blanche (ancêtre de la carotte orange actuelle) croissait naturellement dans les plaines fertiles de Mésopotamie jusqu'à l'actuel Afghanistan; le naturaliste Pline l'Ancien la mentionne, au 1er siècle, dans son ouvrage "De rerum liber natura" sous l’appellation de Pastenaca Gallica, ce nom perdure encore dans certaines régions de France pour désigner le Panais sous la forme de "Pastenade".

Au Moyen-Age, la Carotte blanche est mentionnée dans un ouvrage d'économie domestique nommé "Le mesnagier de Paris" (fin du 15 ème siècle), son auteur y décrit l'utilisation de la graine en tant que condiment culinaire et réserve le tubercule à la "domesticité".

Ce n'est qu'au 16 ème siècle que la carotte orange actuelle, après de nombreuses hybridations, fait son apparition dans l'ancienne province de Hollande (Pays-Bas).

La carotte potagère, de couleur orangée, comporte de très nombreuses espèces, elle est la récompense le plus couramment donnée aux chevaux pour leur plaisir (et celui du cavalier !).

La racine de la carotte est très riche en eau (± 95 %), en fibres (environ 3 à 4 %), en protéines végétales (4 à 8 % en moyenne).

Elle contient également du sucre :

- Glucose : de 7 à 8 %, Fructose : 0,55 % environ.

Sa teneur en glucides est donc relativement faible par rapport à sa teneur en eau et en fait un légume se situant dans les aliments à indice glycémique (IG) bas : 35.

Dans les cas de troubles digestifs (estomac fatigué, colon irrité, etc), on peut donner de 3 à 4 kilos de carottes par jour.

Malgré cette faible concentration en sucres, dans les cas de surcharge métabolique (obésité, fourbure chronique, hyperglycémie, etc.) déjà installée, une quantité exagérée de carottes administrée de façon journalière peut se révéler dommageable à la régulation organique du taux de glycémie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
turcoise 05

avatar

Masculin Localisation : Veynes
Nombre de messages : 3507
Age : 63
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Dim 12 Fév 2012 - 23:19


Dans ma campagne ...les carottes cultivée pour les animaux sont tours blanches ...et de racines conséquentes ...il existe aussi des variétés anciennes de carottes blanches pour les humains qui réapparaissent ...(peut être retravaillées... Question Question ) et aussi des jaunes ... cheers quoiqu'il en soit c'est un bon complément rafraichissant ...pour beaucoup d'espèces ...!!! Super et encore merci pour tes interventions toujours très intéressantes ... Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Dim 12 Fév 2012 - 23:28

turcoise 05 a écrit:

Dans ma campagne ...les carottes cultivée pour les animaux sont tours blanches ...et de racines conséquentes ...il existe aussi des variétés anciennes de carottes blanches pour les humains qui réapparaissent ...(peut être retravaillées... Question Question ) et aussi des jaunes ... cheers quoiqu'il en soit c'est un bon complément rafraichissant ...pour beaucoup d'espèces ...!!! Super et encore merci pour tes interventions toujours très intéressantes ... Merci

Merci beaucoup, Turcoise, pour ton appréciation !

Les carottes blanches contiennent deux fois plus de sucre que les autres, on doit donc en tenir compte dans la ration des chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Cosinus57



Masculin Localisation : Entre Metz , Nancy et Strasbourg
Nombre de messages : 105
Age : 70
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Lun 13 Fév 2012 - 20:43

Bonsoir Alain ,

Je me permet de faire 1 petite incursion dans ton post ( Toujours aussi précis et surtout apprécié ce cher Oskarnika ) en y ajoutant 1 détail qui me semble important dès qu'il s'agit de compléments alimentaires
naturels .

Les compléments alimentaires pour être humains et chevaux

La grande différence entre les matières nutritives de synthèse et semi - synthèse par rapport à des éléments nutritifs 100% naturels
Il faut savoir 2 choses importantes si les compléments alimentaires sont de SY ou Semi SY, ils ne seront assimilés qu'a raison de 30 voir 50 % maximum alors qu'1 complément naturel est assimilable à 100%


De nos jours l’on trouve sur le marché quantité de compléments alimentaires, mais la question intéressante est de savoir d’où ils viennent (produit naturel ou produit de synthèse)
Connaître les dosages précis pour 1 rendement maximum là aussi 1 question se pose, car 1 sur- dosage ou sous - dosage peut s’avérer néfaste.
Pourquoi préférera- t- on toujours 1 complément naturel à tout autre produit ??????
Explication : Les molécules d’origine naturelle présentes dans les plantes et les règnes naturels peuvent être qualifiées de « vivantes ». Plusieurs études démontrent qu’elles ont des propriétés biologiques différentes des molécules de synthèse. Les vitamines et nutriments synthétiques ne sont pas convenablement acceptés par l’organisme, dont le mode de fonctionnement s’est élaboré en plusieurs dizaines de millions d’années, sans chimie de synthèse. Ces molécules artificielles sont des corps étrangers souvent indésirables pour le corps qui s’efforce de les éliminer au plus vite à la condition que ses systèmes de défense et d’épuration ne soient pas trop atteints.

Les industries alimentaires et pétrochimiques essaient de faire croire que les nutriments chimiques seraient identiques aux nutriments naturels mais en fait, la chimie de synthèse ressemble à la nature comme au sujet photographié sans pouvoir en aucun cas le remplacer.

Ce que nous venons chercher en nous rendant dans un magasin de produits naturels ou en
consultant un praticien de médecines naturelles, c’est autre chose que ce que la chimie de synthèse nous propose déjà depuis plus de 50 ans. Nous espérons ainsi entretenir notre capital santé en respectant davantage le fonctionnement naturel de l’organisme. Or, est-ce bien raisonnable de consommer des produits bio et dans le même temps d’absorber sous forme concentrée des molécules de synthèse qui sont quelques fois proposées par des naturopathes mal informés ? Heureusement, de plus en plus de responsables de magasins de diététique et de naturopathes deviennent vigilants à l’égard de ces molécules de synthèses, sélectionnent des produits de qualité et informent leurs clients des dangers des faux produits naturels.

Seule la dose fait le poison – Paracelse

Certains nutritionnistes ortho - moléculaires ayant montré une trop grande confiance dans les hyper dosages vitaminiques, les consommateurs abusent aujourd’hui de minéraux et vitamines synthétiques bien au-delà des réels besoins journaliers, n’imaginant pas une seule seconde que des vitamines et des minéraux puissent fatiguer leur foie. Il conviendra de préférer les marques de compléments alimentaires 100% d’origine naturelle dans lesquels les vitamines, oligoéléments et autres nutriments sont extraits de fruits et de plantes qui sont non seulement mieux assimilés, nécessitant donc des dosages moins élevés mais bien davantage en cohérence avec les réels besoins journaliers de notre organisme ou celui de nos chevaux.
Trop encore se font piéger par des fabricants qui proposent des « remakes » d’alothérapie nutritionnelle avec des dosages déraisonnables de vitamines et de minéraux de synthèse peu assimilables. Or, ce que peu de consommateur savent, c’est que leurs dosages sont précisément élevés pour compenser leur pauvre degré d’assimilation par l’organisme. Les dosages élevés de tels nutriments de synthèse peuvent même provoquer des déséquilibres, épuisent l’organisme dans ses capacités enzymatiques et dans ses réserves en oligo-éléments pour gérer de tels hyper dosages. Bien des molécules de synthèse sont habilement déguisées en produits naturels sous prétexte que quelques milligrammes de plantes ont été rajoutés, sous un emballage flatteur qui laisse supposer à tort que l’intégralité du produit est composée de substances d’origine naturelle.
De fortes pressions de l’univers pétrochimique ont été mises en œuvre lors de l’élaboration des règlementations en matière d’alimentation et de nutrition, pour que soient autorisées de nombreuses molécules de synthèse issues de la pétrochimie, au détriment des nutriments extraits de fruits et de plantes.

Lévogyre ou dextrogyre ? Une question de « bon sens ».


Une vitamine, un minéral, des acides aminés ne poussent pas tout seul, de façon isolée dans la nature. Soit ils sont extraits d’une plante, soit d’un sous-produit animal, d’un micro-organisme ou de la terre (règne végétal, animal ou minéral), soient ils sont produits artificiellement, dans ce dernier cas, ces nutriments sont dénués de la dynamique du vivant. En général les scientifiques réagissent à cela en répondant : « mais voyons, vitamines naturelles et vitamines de synthèse, il n’y a pas de différence, ce sont les mêmes molécules ». Et ce qui est irritant, c’est qu’à cela, par ignorance, on oublie trop souvent de répondre :
Molécules naturelles ou de synthèse, si elles ont presque la même forme, elles s’orientent en revanche en sens inverse par rapport à la lumière : soit elles sont lévogyres ou soit elles sont dextrogyres.
La vitamine C naturelle extraite de fruits (dans la cerise acérola par exemple) est lévogyre. Cela signifie qu’elle dévie la lumière polarisée qui est projetée sur elle vers la gauche et s’oriente différemment dans l’organisme lors de son processus d’assimilation. La vitamine C sous forme d’acide ascorbique de synthèse fait en revanche tourner cette lumière polarisée vers la droite. Elle est dextrogyre. Dans le corps humain, elle se comporte de façon inverse à l’authentique vitamine C naturelle lévogyre. Ainsi leur qualité et capacité d’utilisation par les cellules ne sont pas les mêmes. Les études montrent que les vitamines de synthèse ne sont pas assimilables de la même façon que les vitamines naturelles car elles n’en sont que de pâles et imparfaites copies, notamment en ce qui concerne leur orientation et sens de rotation. Pour simplifier, on pourrait dire que les molécules de synthèse ne tournent pas dans le bon sens devant les récepteurs cellulaires. Dès lors, les quantités de vitamines artificielles ne devraient plus être comparées de la même façon par rapport aux apports journaliers recommandés. Absorber 10mg d’une vitamine E de synthèse dont il est prouvé qu’elle n’est assimilable qu’à 50% ne peut pas être comparée à l’absorption de 10mg de cette vitamine E en version naturelle, qui, elle, est bien assimilable à 100%.

(Copie interdite sans accord préalable de l’auteur et co -auteur)
Ghislaine GERBER
Conférencière et formatrice en phytonutrition, elle participe depuis plus de 20 ans à de nombreuses recherches en nutrition dans une vingtaine de pays.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aloeveraforum-net.myrealboard.com
nicole_du_merens

avatar

Féminin Localisation : Veurey-Voroize
Nombre de messages : 4229
Age : 61
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Lun 13 Fév 2012 - 22:36

Merci OskarniKa et Cosinus57 cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leponeyinstituteur.com/
lecat

avatar

Féminin Localisation : lot et garonne
Nombre de messages : 453
Age : 53
Date d'inscription : 31/12/2011

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mar 14 Fév 2012 - 0:30

Deux questions :

Un de mes chevaux présente les caractéristiques d'ulcère (s) (après que j'ai cru à des coliques). Il est PS irlandais, environ 5 ans, et une relation m'a répondu que la majorité des chevaux de course, de par leur alimentation dès leur plus jeune âge, développent des ulcères.

Existe-t'il une ou des plantes bénéfiques à administrer?

===

Une amie toulousaine nourrit ses retraitées avec un seau de son mouillé chaque jour (en plus du foin à volonté). Quel type de son alors est bénéfique au cheval, ou quels types si mélange?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot

avatar

Masculin Localisation : nord isére Montrevel
Nombre de messages : 495
Age : 70
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mar 14 Fév 2012 - 10:37

Merci beaucoup pour toutes ces informations toujours très enrichissantes !!!

Qu'en est il pour les chataignes et les noix ? ("à libre diposition " sous les arbres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mar 14 Fév 2012 - 15:56


Ravi de te retrouver "sur les "ondes", cher Cosinus !

Merci beaucoup à toi pour cette très intéressante communication qui souligne bien les questionnements que nous procurent la fiabilité thérapeutique des molécules de synthèse, si on en compare l'élaboration avec les molécules naturelles.

L'exemple de l'acide ascorbique est assez révélateur dans ce sens qu'élaboré naturellement, il est lévogyre, artificiellement élaboré, il est dextrogyre, donc à demi efficace.

En outre, sachant que l'acide ascorbique obtenu par synthèse peut recouvrer jusqu'à 30 degrés de rotation à gauche, on peut en déduire que, dans l'absolu, cette molécule acquerra une efficience encore assez éloignée de la molécule naturelle si on la compare avec une hypothétique forme racémique.

En tous cas, un grand merci, Cosinus, pour ce réveil des consciences !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mar 14 Fév 2012 - 18:44

Elliot a écrit:
Merci beaucoup pour toutes ces informations toujours très enrichissantes !!!

Qu'en est il pour les chataignes et les noix ? ("à libre diposition " sous les arbres)

Merci à toi, Eliott, pour ta sympathique appréciation !

Les chevaux sont souvent très amateur de châtaignes et de noix mangées sous l'arbre, laissons les déguster leurs "trouvailles" sans craintes, il n'y a aucun danger.

En revanche, il n'est pas recommandé de leur en donner en grandes quantités après les avoir débarrassées de leur bogue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Solitario 8

avatar

Masculin Localisation : LE GRAND-LEMPS
Nombre de messages : 1427
Age : 49
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mar 14 Fév 2012 - 21:32

Merci pour ces informations toujours très intéressante à lire.
Malheureusement, mon cheval serai allergique à la carotte confused
Seul récompense possible La pomme
Et je ne parle pas de tous les autres aliments et pollen qu'ils ne supporte pas sous peine de réaction cutané violentes. :durdur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosinus57



Masculin Localisation : Entre Metz , Nancy et Strasbourg
Nombre de messages : 105
Age : 70
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Jeu 16 Fév 2012 - 10:03

Solitario 8 a écrit:
Merci pour ces informations toujours très intéressante à lire.
Malheureusement, mon cheval serai allergique à la carotte confused
Seul récompense possible La pomme
Et je ne parle pas de tous les autres aliments et pollen qu'ils ne supporte pas sous peine de réaction cutané violentes. :durdur:


Bonjour ,

Avez - vous fait faire 1 test labo pour trouver les allergènes ?

Quel genre de réaction cutanée fait-il ?

Comment faites - vous au printemps avec l'apparition des pollens ?

Quel race de cheval ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aloeveraforum-net.myrealboard.com
Solitario 8

avatar

Masculin Localisation : LE GRAND-LEMPS
Nombre de messages : 1427
Age : 49
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Jeu 16 Fév 2012 - 12:50

Cosinus57 a écrit:
Solitario 8 a écrit:
Merci pour ces informations toujours très intéressante à lire.
Malheureusement, mon cheval serai allergique à la carotte confused
Seul récompense possible La pomme
Et je ne parle pas de tous les autres aliments et pollen qu'ils ne supporte pas sous peine de réaction cutané violentes. :durdur:


Bonjour ,

Avez - vous fait faire 1 test labo pour trouver les allergènes ?

Quel genre de réaction cutanée fait-il ?

Comment faites - vous au printemps avec l'apparition des pollens ?

Quel race de cheval ?

Cordialement

Bonjour,

Je suis heureux que le cas de mon cheval suscite votre intérêt. Afin de vous apporter une réponse précise, je vous récapitule l'historique allergique de mon Cheval.

Il s'agit d'un PRE, arrivée directement d'Espagne à 6 ans. Destiné au spectacle équestre et après quelques années de bon et loyaux service il est revendu pour attitude trop violente en extérieur.

Après 2 propriétaires, je fais son acquisition à l'age de 10 ans. Son cadre de vie était exclusivement en Box avec quelques sortie en Paddock, son dernier propriétaire souhaitais faire du CCE avec, mais il était trop chaud sur le cross, elle s'en ai donc séparé. Son lieu de vie était la Drome.

Après de nombreux essai en extérieur comme en carrière et suite à une visite vétérinaire complète il rejoins l'Isère pour une vie au pré avec des compagnons, comme cheval de loisir avec quelques sortie sportive CSO, Dressage...

Arrivée en milieu d'été, son état de santé était parfais sur le plan locomoteur et cardiaque. Pas de problèmes au niveau cutané si ce n'est une légère grattouille au niveau crinière et queue, qui me laisse présager une certaine sensibilité aux agressions volatile.

Son première hiver en extérieur se passe bien et malgré un tempérament un peu bouillant en ballade, avec du calme et de la patience tout rentrera dans l'ordre petit à petit

Son premier printemps en Isère démarre tout de suite avec des réactions allergique et un comportement de gratte au niveau crinière et queue. Les signes ne me trompe pas et je pense tout de suite à une DRE. J'essaie donc de le soulager tant bien que mal avec divers produits en administration local. Tout le printemps et l'été, il le passe à se gratter uniquement au niveau de la crinière et de la queue avec une intensité de plus en plus forte. Je décide donc de lui raser la crinière et la naissance de la queue afin de le soigner le mieux possible. Cependant, les démangeaisons gagnent à présent son visage et il perd son poil, du contour des yeux, jusqu'au naseaux. La fin de l'automne lui laisse un peu de répit et l'arrivée de l'hiver font cesser les démangeaisons.

Je passe tout l'hiver à faire des recherches sur ce problème de DRE et prépare un protocole d'attaque dès la fin de l'hiver, afin de préserver au mieux la santé de mon cheval.

Tout début de printemps, (dès début mars), je met le protocole en place, mais à mon grand désespoir cela ne marche pas. J'essaie donc tous les produits possible, ainsi que tous les traitements mais rien n'y fait, il se gratte même a travers la couverture intégrale, je vais même essayer de le faire voir à des personnes qui ont soit disant des dons de communication avec les chevaux et qui pourrons m'aider à traiter mon cheval.

Cela ne fonctionne toujours pas, et cette année la les démangeaisons se propagent à tout le corps et cette fois en plus de se gratter il se mutile profondément la croupe et les membres avec ses dents. Je passe mon été à soigner ses plaies car j'ai peur des risques d'infection en raison de la chaire qui est à nue.

Sur les conseils d'un amie, je prend contact avec la clinique vétérinaire de Lyon pour leur expliquer la situation et leur demander conseils.
Je finis par faire faire des analyses sanguin avec une recherche allergène par un labo.
Le résultat me laisse sans voix. Je découvre que finalement, mon cheval n'est allergique à aucun insecte et donc le fameux Cullicoïde responsable de la DRE. Cependant la liste des allergies auxquels il est réceptif est longue:

Pollens de Graminées:
Mélange de Céréales: POSITIF

Pollens d'herbacées:
Armoise commune: POSITIF
Chénople blanc: POSITIF
Ambroisie: DOUTEUX

Pollens d'arbres:
Troène: POSITIF
Oliviers d'Europe: POSITIF
Chêne: DOUTEUX

Moisissures:
AUCUNE

Acariens:
Dermatophagoides Pteronyssinus: POSITIF

Autres:
Poussière de Céréales: HAUTEMENT POSITIF
Blatte: HAUTEMENT POSITIF

Insectes:
AUCUNE

Aliments:
Soja: POSITIF
Carotte: POSITIF
Blé: POSITIF
Seigle: POSITIF
Maïs: POSITIF

À la vue de ces résultats, je me dit que tout ce que je lui donnai était certainement la cause de ces problèmes:
- Passer d'une vie au box à une vie en extérieur
- Les récompense de carotte et pain qui augmentais certainement ces allergies
- Sa complémentation à base de granulé, ou l'on retrouve du soja et autre produit qu'il ne supporte pas ?

Bref, j'étais heureux d'avoir enfin trouvé ce qui pouvais le rendre malade et après concertation avec le vétérinaire je change complétement son alimentation. Il sera nourrie exclusivement de foin dépoussiéré et complémenté uniquement à l'orge avec une pierre de sel à disposiotion.

De plus, un protocole de désensibilisation sera mis en place avec une injection par semaine pendant 6 mois + 6 mois de renforcement afin de réduire au maximum les réactions allergique, surtout au niveau extérieur, (pollens d'arbre et d'herbacées).

Au jour d'aujourd'hui, j'en suis à 4 mois de traitement de désensibilisation et j’attends le printemps avec inquiétude, car je ne veux pas me réjouir avant de constater que le traitement fonctionne, car il est possible que cela ne marche pas. Après cela, je ne serai plus quoi faire ?

Voilà, j'espère ne pas vous avoir ennuyé avec ma petite histoire, mais il m'était indispensable de vous présenter le sujet afin que vous compreniez au mieux les problèmes de ce cheval.

Pour le moment le vétérinaire ne veut rien changer au protocole actuelle, que ce soit alimentaire ou autre afin d'être sur que, si cela ne marche pas, cela ne vient pas d'une cause externe au protocole actuelle.

Si vous avez des informations complémentaire, je suis intéressé. Je vous joins à ma réponse des photos des démangeaisons et plais subit durant le printemps et l'été 2011, sachant qu'il s'est gratté jusqu'à fin décembre.

Je vous remercie par avance

Cordialement,

















Dernière édition par Solitario 8 le Jeu 16 Fév 2012 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosinus57



Masculin Localisation : Entre Metz , Nancy et Strasbourg
Nombre de messages : 105
Age : 70
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Jeu 16 Fév 2012 - 18:25

Bonjour Solitario 8


Voilà 1 cas qui me conforte dans ce qui je pense et écrie depuis longtemps , pour moi la dermite ou DERE
ne représente pas + de 30 à 40 % des cas déclarés, les grattes la plupart du temps se déclenchent du a des allergènes , les insectes peuvent bien sur en être le vecteur initial mais dans ce cas sa s'arrête à la crinière, et la croupe , dès que ce stade est dépassé il faut penser aux allergènes et aussi a l'environnement ( endroit ou vit le cheval ) certaines nourritures sont également néfaste ( le pain par exemple )

Je ne vais pas vous faire 1 roman , je m'arrête la , je préfère en discuter de vive voie avec vous , si vous voulez bien vous donnez le mal de m'appeler au N° qui suit 03.87.05.20.50 ( si absent laissez N° je rappelle )

Si je peux vous aider avec 1 de mes protocoles a apporter 1 peu de paix à votre protégé ( voir peut- être le guérir , j'en serais ravi )

Mais nous ne grillerons pas les étapes , attendons le printemps pour voir comment il réagit à la désensibilisation .

Je vous joint 3 liens de mon site " Conseil " témoignages avec photos

http://aloeveraforum-net.myrealboard.com/t136-traitement-de-dermite

http://aloeveraforum-net.myrealboard.com/t113-une-dermite-traitee-et-un-mari-brule-soigne

http://aloeveraforum-net.myrealboard.com/t104-dermite-bparlons-en-b

Grosse grattouille a votre Protégé de ma part


Cordialement
Christian

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aloeveraforum-net.myrealboard.com
Cosinus57



Masculin Localisation : Entre Metz , Nancy et Strasbourg
Nombre de messages : 105
Age : 70
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Dim 11 Mar 2012 - 10:37

Solitario 8 , disparu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aloeveraforum-net.myrealboard.com
Solitario 8

avatar

Masculin Localisation : LE GRAND-LEMPS
Nombre de messages : 1427
Age : 49
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Dim 11 Mar 2012 - 13:16

Cosinus57 a écrit:
Solitario 8 , disparu ?

Non, non.
Mon cher Cosinus, désolé de vous laisser dans l'inconnu.

Je voudrai approfondir un peu plus cette histoire Aloé-Véra. Cependant, je n'ai pas encore pris le temps de le faire.
Mais je pense à vous et je prendrai contact après avoir bien pris le temps de lire et d'exploiter les témoignages de vos différentes informations.
À très bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosinus57



Masculin Localisation : Entre Metz , Nancy et Strasbourg
Nombre de messages : 105
Age : 70
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mer 14 Mar 2012 - 9:47

Bonjour Solitario8 ,

Juste 1 petite question ,il me semble si j'ai bien lu qu' actuellement vous faites 1 traitement de désensibilisation pour la " Gratte " de votre cheval , avez - vous constaté 1 amélioration ?

Autre question : y -t-il d'autres lésions sur d'autres parties du corps en dehors de celles sur les photos ?

En parlant de désensibilisation , le labo qui a fait les allergènes vous a-t-il parler d'1 recherche à faire coté sang afin de voir quelles pourraient être les carences ?

Je vous parle des carences car je pense fortement au manque de défense immunitaire dans les cas de déclenchements de lésions allergiques .

Dimanche passé , j'ai eu devant moi 1 rapport complet détaillé avec énumération des manques , ce n'était pas pour 1 DERE mais autre problème de peau , 1 analyse a été demandé suite à 1 apparition de sarcoïdes.
Résultat de l'analyse , des carences en quantité élevées .

Je vais essayer d'avoir 1 copie de ce rapport , puis je le mettrais ICI , car il intéressant de savoir que pour ce cas personne ne pouvait imaginer les carences dont il est question , car la jument en question ( et les autres chevaux ) est nourrie avec ce que l'on peut donner de mieux a 1 équidé , le problème pour ce cas
se situe uniquement coté assimilation , car même avec des nourritures extras , il faut toujours se poser la question suivante , quel est la quantité assimilée par rapport à la quantité de nourriture donnée ? et surtout ne pas oublier que donner le meilleur n'est pas forcément la nourriture adaptée , car le meilleur aliment sur papier n'est pas spécialement toujours le mieux assimilé ( je pense a tous les produits des grandes
" Marque " du monde équin )

Cordialement
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aloeveraforum-net.myrealboard.com
Solitario 8

avatar

Masculin Localisation : LE GRAND-LEMPS
Nombre de messages : 1427
Age : 49
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mer 14 Mar 2012 - 11:38

Bonjour Cosinus,

Je te propose de continuer cette discussion par MP.
En effet, je ne veux pas trop polluer ce post si intéressant de notre cher Oscarnica.
Amicalement,
Solitario VIII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cosinus57



Masculin Localisation : Entre Metz , Nancy et Strasbourg
Nombre de messages : 105
Age : 70
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Ven 16 Mar 2012 - 10:10

Solitario 8 a écrit:
Bonjour Cosinus,

Je te propose de continuer cette discussion par MP.
En effet, je ne veux pas trop polluer ce post si intéressant de notre cher Oscarnica.
Amicalement,
Solitario VIII

Bonjour Solitario 8

Bonne initiative , je connais Oskarnika depuis 1 bon moment , nous nous sommes rencontrés sur plusieurs " Forum équin " 1 homme très humble il ne nous en voudra pas d'avoir passé 1 moment sur son post
1 homme comme il en manque beaucoup dans le monde du cheval ,
c'est " 1 MONUMENT " en connaissance équine .

Mes respectueuses salutations Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aloeveraforum-net.myrealboard.com
oskarnika

avatar

Masculin Localisation : Strasbourg
Nombre de messages : 185
Age : 75
Date d'inscription : 21/06/2010

MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   Mer 20 Fév 2013 - 12:37

Désolé de répondre avec tant de retard, cette page n'était pas surveillée et je ne la découvre qu'aujourd'hui...!

Merci à toi, cher Christian ! Ton appréciation m'a beaucoup touché et je te félicite également pour le travail effectué dans ton domaine.

Tu ne "pollue" pas le post, Solitario ! bien au contraire, les échanges pouvant intéresser les lecteurs et intervenants sont toujours profitables !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://equuscaballusherbula.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fruits, légumes et céréales pour les chevaux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'alphabet des fruits et légumes !
» Fruits/Légumes ?
» Quels fruits/légumes en morceaux à 1 an faciles à manger?
» A.Z fruits légumes
» Riz Homard-Escargots et Légumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les cavaliers de l'Isère :: Votre cheval au quotidien :: Santé et soins-
Sauter vers: